Journal C'est à Dire 244 - Juin 2018

R E T O U R S U R I N F O ÉDITORIAL Pays 1++89 15768209 120.4659!467463 .89/49,0178974579/8974'160)9.4579/8 423% 12 7)9159!4639.8,2679/15&% 38+,79.29.*'8/1,,8+8539312067% 36$28974579312 12079/8974'160 9 685 7 096/9 949-82 )9"9/(6+4&89.879 438% /68079.29 4239.29 12 79$269.8,267 .879.*-85568791539-1+,06793123 /89,1385368/9.8951308978-38209.8 +1 85589+1534&589859+436 089.8 312067+89'803 9 /9 94942776931279-87 ,06'*7)9,1209-80346579,0*-2078207) $2691539427769-1+,0679$289/49$24% /63*9.89/(4--286/9,0*'4/4639712'853 7209-8//89.879*$26,8+8537942 9 82 .893120673879$269'68558539-#80-#80 6-6)95159,479/89/2 89.(259 9*316/87 +4679/(423#8536-63*9.(2593800160983 $245.9-8/498739,1776 /8)9/8971/86/ 15&38+,79/89 423% 12 7)9"9/4906-#8 65.2730689#10/1& 08)9495*&/6&*9787 06-#877879543208//87 2679/49-0678 #10/1& 0898739,477*89,409/"983)9+ +8 769/49 267789'1676589087389312 1207 2589+45589*-151+6$289,0*-682% 78)9-80346579*/27)94771-6436157912 ,4036-2/6807)91539-1+,0679$289 842% -12,9,/279$2(258976+,/891--2,4% 3615)9/89312067+89,12'4639.8'856096-6 -1++8946//82079259'8-38209.89.*'8% /1,,8+853 82/8+853)9 -#4-25 -1536524639"9 '85.08 97159,83639380% 0631608)974579-1#*7615)974579-1#*% 085-8 /98 6734639 6859.8,2679258 '65&346589.(455*879-833897302-3208 3800631064/894,,8/*89 4 79 10/1&80 .15391597(8739/15&38+,79.8+45% .*97(6/95(*34639,479$2(2589-12-#89.8 ,/279429+6//8!826//894.+656730436!9!045% 467 9 27$2("90*-8++85391 97127 /(6+,2/76159.89$28/$2879*/279"9/4 '289,/279/40&8)9/8794-382079.29312% 067+89 1539 .*-6.*9 .89 -#45&80 .(*-#8//8)9.89'160)938/9/89,1 389.8 8459 80043)9 )9839.89.*-6.809.89304'46//809+465 .4579/49+465)9"9/(*-#8//89.89-89 4 7 10/1&809$2697(*385.9.879,103879.2 4 79.89 153 */640.9"9-8//89.29 42% &8467 9 49-0*436159/(459.8056809.(25 1!!6-89.89312067+89.89.8736543615) 4'8-9"97493 389.8794-382079$269153 -1+,067931239/8978579.(2589+678985 -1++259.879*580&687)9.15589"9-83% 3897302-32089 4 79 10/1&809/49-15767% 345-89$289/(15943385.463)94'8-)985 /6&589.89+6089!654/8)9/49-0*436159.(25 ,40-9543208/90*&6154/ 9 69/89 423% 12 79#10/1&809589789346//8049 4+467 /49,4039.29/6159.4579/879.87365436157 ,#40879.29312067+895436154/)96/9873 859,4778)985!65)9.89789!4608925951+ ,1209.8'8560)9-1++896/9,12004639 ,0*385.08)9259512'8429,459.89/(*-1% 51+689/1-4/8 9 n Jean-François Hauser L’actualité bouge, les dossiers évoluent. C’est à dire revient sur les sujets abordés dans ses précédents numéros, ceux qui ont fait la une de l’actualité du Haut-Doubs. Tous les mois, retrouvez la rubrique “Retour sur info”. D ans le dossier consacré le mois dernier au trail et aux sports nature, il manquait une association locale qui s’était faite un peu plus discrète ces dernières années : D.S.A. Val de Morteau. Mais l’arrivée de nou- velles têtes au comité local de D.S.A. a don- né un nouvel élan aux activités de l’associa- tion. “Nous sommes passés de 50 adhérents l’an dernier à 130 cette année. Le président Léon Sur s’était retrouvé un peu seul, de nou- veaux bénévoles ont intégré le comité et nous avons lancé une section trail qui démarre très bien” confirme Loïc Grandvoinnet, secrétai- re du club. La section trail adultes est enca- drée par Aurélien Charité (un jeune talent du trail) et Samuel Ligier. 25 adultes participent aux entraînements. “À la rentrée de septembre, nous passerons d’un à deux entraînements par semaine, le mardi et le jeudi à 19 heures” poursuit Loïc Grandvoinnet. D.S.A. propose à ces compétiteurs des entraînements bien ciblés, physiques et techniques, pour ceux qui souhaitent affûter leurs muscles pour des trails de 15 kilomètres ou plus. “Les enca- drants se forment également pour pouvoir apporter des conseils plus techniques.” La section enfants démarre également très bien, “nous aurions même besoin d’encadrants sup- plémentaires.” Quelques champions com- mencent à émerger des rangs de D.S.A., à l’image des jeunes Blaise et Faivre-Pierret. n La section trail du D.S.A. Val de Morteau lors d un entraînement au stade de Villers-le-Lac. D.S.A. Val de Morteau au pas de course L’ association locale “Nos enfants d’ailleurs” qui lut- te pour la cause des enfants autistes s’est vue remettre le 19 juin dernier à l’occasion d’une cérémonie à la préfecture du Doubs trois chèques pour un mon- tant global de 43 000 euros. Cet- te somme a été réunie grâce à trois entreprises locales de l’agroa- limentaire : les œufs Coquy, le salaisonnier Clavière et la coopé- rative des Monts de Joux. Entre février et avril dernier, ces trois entreprises s’étaient engagées à reverser 20 centimes au profit de l’association à chacun des pro- duits qu’il vendait. Le résultat de cette “collecte” dépasse les espé- rances et permettra à l’associa- tion de poursuivre ses actions au bénéfice des familles d’enfants autistes. “L’an dernier, nous avions déjà pu financer grâce à ces entre- prises plus de 650 heures de gui- dance parentale et organiser 6 cycles de formation au bénéfice de 70 familles et professionnels, ainsi que des week-ends de répit pour les familles. En 2018, nous avons lancé un nouveau chantier : l’accueil de loisirs et le soutien à domicile” commente Éric Cue- not, le président de cette asso- ciation. Soulignant “l’action remar- quable de cette association” , le préfet du Doubs Raphaël Bar- tolt a rappelé les nouvelles prio- rités gouvernementales en matiè- re de lutte contre l’autisme : “Aujourd’hui, 80 % des enfants autistes n’ont pas accès à une scolarité ordinaire. L’objectif est que tous les enfants nés à partir de cette année puissent accéder à la maternelle dès l’âge de sco- larisation. Près de 400 millions d’euros seront consacrés sur le plan national à cette cause d’ici 2022. Un délégué interministériel à l’autisme sera nommé prochai- nement. Il est temps d’accueillir pleinement ces personnes” a insis- té le préfet. n S uite à l’article paru dans notre précédente édition qui faisait état de la contes- tation par une propriétaire du vil- lage d’un permis de construire délivré à son voisin pour l’édifi- cation d’un garage, le maire Patrick Laithier a souhaité apporter son point de vue. Ce dernier recon- naît en effet que “la commune des Gras, n’ayant pas validé son plan local d’urbanisme, ne peut plus prétendre à utiliser son plan d’oc- cupation des sols, devenu caduc par décision gouvernementale. C’est donc bien le règlement natio- nal d’urbanisme qui assure l’in- térim sur la commune, loi obli- ge. Nous ne sommes donc pas “hors normes”, la situation est très claire et le village n’est pas une zone d’ombre du Val de Morteau en matière d’urbanisme” justifie M. Laithier. Le premier magis- trat précise aussi que “si notre P.O.S. était toujours d’actualité, les voisins de la famille plaignan- te auraient obtenu leur permis de construire de la même façon, toutes les conditions nécessaires à l’obtention du permis étant rem- plies. Même chose en cas de P.L.U. ficelé.” Le nouveau P.L.U. devrait d’ailleurs être applicable “avant la fin de cette année” ajou- te le maire. Concernant le projet de construc- tion des voisins de la famille Demarquette, M. Laithier précise encore plusieurs points : “Le pro- jet ne se situera pas sur la lon- gueur complète du terrain, la vue ne sera aucunement bouchée par la construction et le projet est tout à fait esthétique, dans un style “fermette”. Si cela n’est pas res- pecter le style franc-comtois…” ajoute-t-il. M. Laithier précise aus- si qu’il n’a pas eu “l’honneur de rencontrer un représentant de la famille Demarquette, le seul contact étant un bref appel télé- phonique et l’envoi d’une copie d’un courrier au porteur de ce pro- jet plutôt cohérent.” Le maire des Gras se défend enfin de protéger le patrimoine de sa commune. “Il est un peu fort d’être montré du doigt par des personnes affublant une ferme comtoise d’huisse- ries en P.V.C. blanc, se disant défenseurs du patrimoine et fina- lement, n’allant que dans le sens d’un intérêt personnel et certai- nement pas collectif ! Devrait- on créer un document d’urba- nisme pour chaque projet et qui tiendrait compte des affinités et avis du voisinage ?” interroge le maire pour conclure. n Les entreprises locales mobilisées contre l’autisme Permis de construire aux Gras : le maire réagit MEUB ME ORCHAM CE AP U NOUVEA ES LES UBLES PERRIN devient I PS-VENNES PER depuis 1947 14 JUILLET ! T LE RIN OUVER * LE MAGASIN DANS TOUT - sur les cuisines Jusqu’à % 50 - Jusqu’à % 60 ques sur les mar SOLDES pés sur les cana .me www 03 81 43 50 23 oute de Besançon - 25390 Orchamp R om ublesperrin.c s Vennes est édité par Publipresse Médias 1, rue de la Brasserie B.P. 83 143 - 25503 MORTEAU CEDEX Tél. : 03 81 67 90 80 E-mail : redaction@publipresse.fr Directeur de la rédaction : Jean-François HAUSER Contact commercial : Anthony Gloriod au 03 81 67 90 80 Directeur artistique : Olivier CHEVALIER Rédaction : Édouard Choulet, Thomas Comte, Frédéric Cartaud, Jean-François Hauser. Imprimé à Nancy Print - I.S.S.N. : 1275-8825 Dépôt légal : Juin 2018. Crédits photos : C’est à dire, M. Binet, F. Cahez, A. Collenot, F. Fleury, A. Henchoz, H. Leiser, E. Osth, E. Pourny, O.T. Montbenoît . Mots fléchés : Jean-Marie Steyner. Les dirigeants des entreprises Clavière, Coquy et Monts de Joux ont remis 43 000 euros à l’association “Nos enfants d’ailleurs”.

RkJQdWJsaXNoZXIy MTEwNjg=