Journal C'est à Dire 241 - Mars 2018

“L es Compa- gnons avaient envoyé un courrier à toutes les com- munes de Mouthe à Villers-le- Lac pour connaître leurs dis- ponibilités” , se remémore Colet- te Jacquet, maire de Maisons- du-Bois-Lièvremont. Ce n’est qu’à la deuxième relance que “nous avons répondu, en pré- cisant que la cure était dispo- nible.” C’est ainsi que “depuis deux ans, nous louons la maison à la com- mune” , explique Cyrus Lesne, Prévôt de trois maisons (celle- ci, Saône et Montbéliard) et du centre de formation de Besan- çon, après que la municipalité a changé les fenêtres et effec- tué les remises aux normes nécessaires. “On assure l’en- tretien. La maison vit, nous sommes 20 dedans” poursuit-il. “C’est une belle oppor- tunité pour nous, une réhabilitation au moindre coût” , apprécie la mairesse. “C’est un bon soutien au niveau économique et au niveau formation pour nos secteurs. On a des connaissances en artisa- nat, on ne doit pas les perdre. Il y a des jeunes qui viennent de toute la France. Sur le plan touristique, cela permet de fai- re connaître notre région” , mesu- re-t-elle. “Les Compagnons du Devoir sont très bien acceptés dans le village” , apprécie l’élue, ôtant certaines craintes. “Ce sont des jeunes qui donnent complète- ment de leurs temps et tra- vaillent même jusqu’à 23 heures” , ajoute-t-elle. En effet, la journée d’un Compagnon est bien remplie. “Après son appren- tissage en entreprise, il rentre vers 18 heures Le repas est ser- vi à 19 heures Et après, il suit des cours du soir jusqu’à 22 heures” , explique le Prévôt, autrement dit directeur de la maison. Il s’agit de cours de per- fectionnement du métier théo- riques ou pratiques. “Ils sont autonomes. Dans chaque maison, un rôleur pal- lie mon absence. Dans celle de Maisons-du-Bois-Lièvremont, il y a de nombreux métiers repré- sentés : charpentier, menuisier, boulanger, pâtissier, métallier, plombier, ébéniste, tailleur de pierre… Un paysagiste vient d’arriver. Avec lui, nous allons proposer un projet d’aménage- ment des extérieurs, qui sera pré- senté à la mairie” , développe Cyrus Lesne. La maison est aménagée de meubles fabriqués par leurs soins, à l’image des tables en bois, ou encore d’une imposante reproduction de clo- cher comtois. “Ils sont là pour un ou deux ans” , pour- suit-il. Ensuite, ils par- tent sur le Tour de France, où ils changent de villes deux fois par an, pendant quatre ou six ans. La formation des Compagnons est unique. Elle est certifiée I.S.O. 9 001 dans les 29 métiers, le 30 ème , charcutier, n’ayant pas encore de formation appro- priée. Héritée du compagnon- nage, l'association des Compa- gnons du devoir et du Tour de France propose des parcours sur mesure pour apprendre près de trente métiers de l’artisanat, en alternance. “C’est au Tour de France qu’on est nommé Compagnon. Il apporte énormément, mais on ne s’en rend compte qu’à la fin” , confie le Prévôt, lui-même com- pagnon mécanicien. “Nous avons 183 maisons en France, ce qui permet d’aller où on veut en termes de voyages. Le change- ment de villes revient vite. Les compagnons sont alors en contrat de professionnalisation qui permet la Licence Pro. Ce qui est intéressant, c’est la trans- mission.” Cyrus Lesne aime les valeurs qu’il transmet aux plus jeunes, ce sentiment d’appar- tenir à une grande famille, l’ou- verture aux autres, voyager. L’objet de l’association des Com- pagnons du Devoir et du Tour de France est de permettre à chacun et chacune de s’épanouir dans et par son métier dans un esprit d’ouverture et de par- tage. Car, depuis 2004, le compa- gnonnage s’est ouvert aux femmes, ainsi que le Tour de France. “On est très conserva- teur. C’est bien d’un côté, car on garde ses traditions, et d’un autre côté, il faut évoluer avec la socié- té” , explique Cyrus Lesne. Les filles s’orientent plutôt dans les métiers du cuir, de la boulan- gerie, mais “nous avons aussi une compagnon charpentier et une maçon” , précise-t-il. Les Compagnons du Devoir et du Tour de France sont actuel- lement en pleine période de recrutement. Des journées portes ouvertes sont organisées à Besançon les 16 et 17 mars, 25, rue Jean Wyrsch, avec des démonstrations, des ateliers de taille de bois, d’ardoise, “pour donner envie aux jeunes de tou- cher la matière” , illustre le Pré- vôt. Les Compagnons du Devoir et du Tour de France sont les héri- tiers des mouvements de com- pagnonnage nés au Moyen-Âge pour former les jeunes aux métiers de l’artisanat, au temps des grands chantiers urbains. Aujourd’hui, le compagnonna- ge fait toujours l’objet d’une reconnaissance importante chez les artisans, comme synony- me d’excellence. Chez les Com- pagnons, à côté du savoir-fai- re et de l’envie de transmettre, la fierté et la fantaisie ne sont jamais très loin ! “On reste com- pagnon toute sa vie” , conclut Cyrus Lesne. n *LOCATION POSSIBLE À PARTIR DU MOIS DE JUIN. L’ancienne cure, nouvelle maison des Compagnons du Devoir et du Tour de France Maisons-du-Bois-Lièvremont Depuis 2016, l’association ouvrière Compagnons du Devoir et du Tour de France occupe l’ancienne cure, vacante depuis le départ de l’abbé Lièvremont. Une opportunité pour locataire et propriétaire. Le formateur charpentier et ses apprentis 2 ème année de C.A.P. Cyrus Lesne, Prévôt, devant l’abri fabriqué par les Compagnons du Devoir et du Tour de France. M O N T B E N O Î T E T L E S A U G E A I S 34 S’épanouir par son métier dans un esprit d’ouverture En bref… l Récup’ Préval Haut-Doubs prépare un événementiel intitulé L’art de la récup’. La source premiè- re d’inspiration est les maté- riaux destinés à être jetés. L’ob- jectif est de poser un regard nouveau sur les déchets à tra- vers l’art et de sensibiliser au réemploi. Une exposition itinérante sillonnera le Haut- Doubs : à Pontarlier du 17 avril au samedi 5 mai, à Pierrefon- taine-les-Varans du 9 au 19 mai, à Montandon du 23 mai au 2 juin et à Morteau du 5 au 23 juin. Renseigne- ments au 03 81 46 49 66 ou www.preval.fr l Prévention L’A.D.M.R. organise une action de prévention des chutes à travers une pièce de théâtre. Les chutes touchent environ un tiers des personnes âgées de 65 ans et plus. Cette piè- ce de théâtre de prévention interactif, intitulée “Les pieds dans le tapis” (gratuit et ouvert à tous) passera par Maîche le 4 avril à 14 h 30 (salle de l’Union), et à Morteau le 6 avril à 14 h 30 (salle des fêtes). Plus d’informations au 03 81 56 22 44. Pour contacter les Compagnons du Devoir et du Tour de France : www.compagnons-du-devoir.com ou 03 81 80 37 45

RkJQdWJsaXNoZXIy MTEwNjg=