Journal C'est à Dire 239 - Janvier 239

L’ histoire commence le 23 novembre 1998, le jour où l’entreprise S.I.S. renaît de ses cendres après un dépôt de bilan. 63 salariés composaient alors l’effectif de la société. Ils sont 900 aujourd’hui et “nous serons 1 000 au cours de cette année” note Christian Parrenin, le président de cet- te entreprise du Haut-Doubs à la destinée peu commune. C’est cette success-story , à tra- vers de petites saynètes où on manie l’humour et les expériences en atelier, que le metteur en scène Jean Pétrement a tenté de recons- tituer dans cette pièce intitulée “L’entrepri- se vide son sac”, allusion toute trouvée à l’activité de S.I.S., la maroquinerie de luxe. Depuis plusieurs mois, 19 de ces salariés, tous volontaires, répètent inlassablement la pièce. La plupart d’entre eux n’avaient jamais mis les pieds sur les planches, ils ont tous appris “sur le tas”. “Ce projet fait partie intégrante de notre grand projet d’améliorer le bien-être et la responsabilisation des salariés au tra- vail. L’histoire commence il y a près de vingt ans, et la fin reste à écrire” note Jean-Pierre Tolo, fondateur de S.I.S., au moment où il vient de céder la direction générale de l’entreprise à Jean-Yves Chauvy. L’aventure a commencé par des cours de théâtre dispensés à ces 19 comédiens amateurs pen- dant quatre mois. Elle s’est poursuivie avec un petit voyage à Avignon en juillet dernier où les comédiens ont pu découvrir plusieurs créations théâtrales. Puis est venu le temps des répétitions, en dehors des heures de tra- vail et le week-end. “On a même créé un petit théâtre de campagne de 300 m 2 dans un des ateliers de notre site d’Avoudrey, qu’on a libé- ré pour l’occasion” poursuit Jean-Pierre Tolo qui joue son propre rôle dans la pièce. “Trois histoires se croisent dans cette piè- ce : l’histoire réelle de l’entreprise, celle d’un sociologue qui prépare un mémoire sur le mieux vivre au tra- vail, et enfin celle de l’intégration de quatre stagiaires au sein de l’entreprise” dévoi- le Jean Pétrement. Tout le monde s’est rapidement pris au jeu, à tel point que l’expérience pourrait susciter quelques vocations. “Je vois désormais le théâtre autrement. Compte tenu de tout ce qu’on a fait, ça m’a ouvert les yeux sur l’importance du théâtre” note cette salariée. “J’ai appris à me poser, à m’exprimer autrement, à dire les choses importantes et à passer sur les choses moins importantes” ajoute cette autre employée. “Quand je vois certains feuilletons à la télé désormais, je me dis que certains acteurs sont vraiment mauvais” enchaîne une troisième. “Il ne faudra pas que cette aventure s’arrête au 17 janvier. Je n’envisage pas qu’on s’arrê- te là” lance une des salariées-comé- diennes. Pour Corinne, Gwendoli- ne, Monique, Nora, Céline, Stépha- ne, Sandrine, Nadège, Marie-Jean- ne, Rachel, Bertrand, Christophe, Lætitia et les autres, cette aventure du théâtre leur a sans doute ouvert d’horizons insoup- çonnés. Pour certains, cette expérience s’ap- parente à une révélation. Les mille places du Grand Kursaal de Besan- çon devraient être remplies pour cette unique représentation du 17 janvier. Quand les sala- riés monteront sur les planches, c’est toute une entreprise qui retiendra son souffle. n J.-F.H. Créateu n r de sites I ternet j a ohtnA 1 r - esserpiblu P upe orG n ! s-e nol aP r fr.esserpiblup rfe.ssepriubl p@yonhtn 7 86 500 0 -dio lor Gyn 0 80 7 9 3 81 6 0T. P 83143 - 25 e Biressara B e l e du 235 xeed U CAETRO3 M 50 32 V A L D A H O N - P I E R R E F O N T A I N E Les salariés de S.I.S. vident leur sac sur scène L’entreprise spécialisée dans la maro- quinerie de luxe monte une pièce de théâtre avec ses salariés. Une façon inédite de renforcer son image d’en- treprise où il fait bon travailler. Repré- sentation unique le 17 janvier. Avoudrey-Valdahon Quelques-uns des 19 salariés qui se sont lancés dans cette aventure. De gauche à droite, Jean-Pierre Tolo, fondateur de S.I.S., Jean Pétrement le metteur en scène, Jean-Yves Chauvy, le nouveau directeur général de S.I.S. et Christian Parrenin son président. La pièce sera jouée pour une représentation unique le 17 janvier au Grand Kursaal de Besançon. PENSEZ À COMMANDER VOS GRANULÉS POUR L'HIVER ! CONDITIONS INTÉRESSANTES, NOUS CONTACTER ! Ils ont tous appris “sur le tas”.

RkJQdWJsaXNoZXIy MTEwNjg=