Journal C'est à Dire 236 - Octobre 2017

V A L D E M O R T E A U 6 L a vidéo publiée sur le réseau social Facebook - datée du 22 août - par un internaute suisse des Brenets fait froid dans le dos. On peut observer le ruisseau de la Rançonnière sur la commune des Brenets (en aval du Col-des- Roches) à sec. Jusque-là, rien d’exceptionnel après un été chaud et peu pluvieux… Mais après quelques secondes, on aperçoit une vague d’une couleur marron déferler sur les pierres à grande vitesse. D’après des commen- taires de personnes qui ont pu assister à la scène (qui se répè- te plusieurs fois dans l’année), une odeur nauséabonde s’échap- pe, ce que nous n’avons pas pu confirmer. Ce débit soudain - qui intervient souvent les vendredis à midi - n’a rien à voir avec un orage qui aurait éclaté sur le bas- sin-versant. Il s’agit d’un lâcher d’eau des eaux turbinées par un producteur d’électricité (N.D.L.R. : Vitéos) lesquelles contiennent les eaux dites épurées de la sta- tion d’épuration du Locle. Joint par nos soins, le service cantonal de l’environnement à Neuchâtel a connaissance de cet état de fait : “La situation de ce tronçon et de la Rançonnière en général est connue depuis de très nombreuses années. Nous nous en préoccupons et cherchons des améliorations continues. Des grandes améliorations ont été apportées ces dernières années au fonctionnement de la station d’épuration du Locle. D’autres sont à l’étude. Par exemple le trai- tement des micro-polluants, les- quels ne se voient pas mais qui sont plus importants que la cou- leur noire signalée” indique le chef de service de l’Office. Mais alors pourquoi cette cou- leur et cette odeur ? “Ces eaux sont riches en matière organique. Celles-ci se déposent et sèchent sur lit de la rivière, ce qui pro- voque son aspect noir. Cela peut aussi conduire à de l’eau qui mousse. Nous n’avons pas connaissance d’incidents parti- culiers qui se seraient produits en août, date des deux vidéos” poursuit le service cantonal. La pollution du Doubs, que les experts considèrent comme mul- tifactorielle, n’est pas que fran- çaise…Nos voisins ont aussi leur part de responsabilité dans les rejets, d’autant que l’industrie locloise et chaux-de-fonnière est fortement consommatrice de pro- duits toxiques. Suite à notre appel, des contacts avec l’exploitant de la station d’épuration du Locle et le four- nisseur en électricité ont été pris. Ils n’ont pas fourni d’informa- tions supplémentaires sur cet- te prétendue pollution que la Suisse semble connaître mais peine à résoudre. n E.Ch. La pollution du Doubs a aussi son origine suisse Villers-le-Lac Pourquoi l’eau du ruisseau la Rançonnière, qui se déverse dans le Doubs aux Pargots, coule-t-elle noire à certains moments ? Éléments de réponse avec le service cantonal neuchâtelois de l’environnement. La Rançonnière prend sa source au Col-des- Roches et se jette dans le Doubs aux Pargots. Elle déverse notamment les eaux dites épurées de la station d’épuration du Locle. € -10 15 € - € -20 3 7 06 5 3 81 6 0 U 25500 MORTEA eur tas 3 rue P DU SUR DE ALOGUE TCA LES MONTRE RÉDUCTION

RkJQdWJsaXNoZXIy MTEwNjg=